6 Comments

  1. … l’aile de l’ange…
    couleurs terrestres et sanguines
    et puis le soir, le sombre
    jusqu’au… flanc de la vallée… de la montagne couchée là..
    le bleu qu’on devine mais sans certitude
    alors on se dit le froid

    et puis après
    … quand le soleil bas les allume…
    on se dit
    que la vie est de vent
    d’échos et de chants de passage

    et là sur la rue
    une ondée verse sa musique
    et toute la mémoire de l’eau
    et je te dis encore merci, irène
    pour les partages et les cafés
    … et voilà que les notes s’arrêtent
    et qu’un rayon se dépose
    sur le trottoir devant
    laissant des fleurs dans la flaque
    en miroir…

    • ..et ces mots que tu viens y déposer, miroir eux aussi, miroir si beau, miroir si doux pour moi…j’aime venir les cueillir…sourire..belle soirée, caroline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s