2 Comments

  1. un bleu noir
    pour l’infinitude des âmes
    comme un beau ciel d’ombre
    sans regrets ni amertume
    où la lune sur chaque cœur
    ne sait que se pencher
    tendre et splendide
    … et d’ici un grand sourire
    vers toi irène là-bas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s