4 Comments

  1. la part du rose
    sans qu’on n’y perde rien
    de noir et de café
    de bleu de miel
    et mauve de ciel
    y a ce vent qui me parle
    d’un monde qui coule tendre
    tout « dehors et dedans »
    sous un soleil versant
    aussi chaud qu’une main
    aimante
    douce soirée, irène…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s