café « Puisque rien ne peut être exclu..

comments 7
art / broderie / instant de vie / peinture

ni malheur, ni perte, passons la porte jamais fermée du désert. Là, que mon chagrin se dépose. Qu’il occupe le bord pour qu’au centre puisse germer et fleurir l’oasis. Que celle-ci en soit enveloppée, protégée, et nourrie. » Sylvie Fabre G.

irene tetaz

..dans ma cour, j’ai déposé ces pensées, pour tous ceux qui vivent ces mots trop profondément en ces jours…

pensées

7 Comments

  1. Il n’y a pas de plus grand désert que de se couper des autres et surtout de soi, de ne pas capter la résonance qui nous unit, on est si peu et tant à la fois. Belle journée Irène

    • le désert est immensité de grains de sable…sourire….bien sûr que l’on n’ est surtout pas couper des autres, bien à l’inverse…belle journée à toi, dominique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s