6 Comments

  1. ah tendresse, quand tu nous tiens…
    jusqu’à la moindre déchirure
    et jusqu’au moindre bout de papier
    comme autant de bouts de vie
    autant de bouts d’amour pour elle
    ah tendresse, que serait-on sans toi…
    merci irène, d’être tellement qui tu es

    • merci à toi caroline..oui, des bouts de vie il y en a eu tant dans ce lieu….j’y avais bu le dernier verre de la dernière nuit avant les travaux..et y étais retournée vers 16h, où j’avais pu filmer les ouvriers déjà en train de casser les miroirs qui ornaient les parois du bar…c’était si étrange…sourire…il a rouvert depuis, mais un bout de son âme d’alors y est resté, dans ces débris au sol…sourire encore….dis sans nostalgie….c’est juste ainsi…..et certainement bien ainsi..sourire toujours

      • pour une vie qui coule en se remplissant de doux souvenirs comme un verre d’un bon vin… et puis toi tu racontes… et moi j’y suis un peu… sourire vers toi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s