2 Comments

  1. Souviens-toi du temps… comment auraient-ils pu… s’ils n’avaient pas déjà été un peu toi…
    Songe aux nomades… Pense aux quais de gares…
    Regarde le monde… Songe à l’amour… et…
    Rappelle-toi… ces nuits passées l’oreille tendue vers un murmure enfin amical…
    Pense à l’absence… Songe au désir qui ronge la matière…
    ouf… et encore, pour tout ce qu’il y a entre… de quoi penser… et aimer… belle suite de journée, irène… avec tes fleurs d’entre saisons… et merci pour l’apprivoisement… sourire…

Répondre à Caroline D Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s