6 Comments

  1. et voilà qu’encore, je sens mon coeur qui se gonfle… de tendresse… beauté nourrissante… merci, irène… et puis en lisant le texte une seconde fois, imprégnée que j’étais par le fuchsia, le rouge vin, le rose, dans ce crème vanillé… j’ai eu une pensée pour l’albatros… qui vole loin et longtemps… ah, et les roses trémières…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.